Emballages biodégradables

A l’heure où il est nécessaire de réduire les déchets et donc la pollution pour préserver l’environnement, le consommateur a parfois quelques difficultés à faire la différence entre les nombreux emballages écologiques existants. On vous explique toutes les différences entre les emballages biodégradables, compostables et recyclables.

I – Les emballages biodégradables

Un emballage biodégradable est un emballage qui, suivant un processus de conversion métabolique, va se décomposer en dioxyde de carbone, eau et humus. Un emballage est dit biodégradable s’il se décompose à 90 % au bout de 6 mois au moins et devient bio-assimilable, grâce à l’action combinée de micro-organismes que sont les bactéries ou certains champignons, d’oxygène, de l’humidité et de la chaleur. Toutefois, un emballage biodégradable laisse des résidus microscopiques dans la nature qui peuvent être utilisés par les plantes.

Un emballage biodégradable n’est pas forcément compostable. En revanche, un emballage compostable est forcément biodégradable.

II – Les emballages compostables

Pour être compostable, un emballage va plus loin en termes de biodégradabilité qu’un emballage biodégradable. Il doit en effet se désintégrer totalement en moins de 3 mois. La fragmentation est donc complète, sous l’effet des mêmes micro-organismes, et les particules doivent avoir une taille inférieure à 2 mm.
De même, le compost obtenu doit être exempt de métaux lourds ou de toutes autres matières toxiques et surtout riche en minéraux. Enfin, cet emballage ne doit avoir aucun effet néfaste sur le compost qui sera dès lors utilisé en agriculture ou pour un usage domestique.
A noter que la norme NF-EN 13342 régit les emballages biodégradables et compostables.

III – Les emballages recyclables

Les emballages recyclables subissent un traitement qui leur permettent d’être réutilisés et réintroduits dans un cycle de production. Ils sont donc collectés et surtout triés afin d’être traités. Aujourd’hui, beaucoup d’emballages sont théoriquement recyclables : les emballages en acier et aluminium le sont, tout comme ceux en carton, en papier, certains plastiques ou polystyrènes. Ils sont ainsi transformés en d’autres emballages.
Toutefois, ce recyclage n’est possible que si le triage est organisé.

Pour reconnaître un emballage réellement recyclable, certains logos ont été mis en place. Toutefois, ils indiquent parfois simplement que le fabricant de l’emballage contribue financièrement au système français de recyclage sans qu’on ait l’assurance que l’emballage est réellement recyclé !

Découvrez notre gamme d’emballages écologiques