emballages fruits et légumes

Pour un maraîcher, un primeur ou un producteur qui vend ses fruits et légumes sur le marché, le sac reste l’emballage le plus courant et le plus pratique. Solides, adaptés à la fragilité des denrées, les emballages de fruits et légumes doivent être résistants, et répondre aux besoins de la clientèle. Depuis quelques années, les clients se montrent également de plus en plus attentifs à l’écologie et sont demandeurs de sacs respectueux de l’environnement. Différentes solutions existent pour répondre à tous les critères :

I – Le sac papier kraft, résistant et biodégradable

Kraft signifie « force » en allemand. La résistance est donc l’une des caractéristiques principales du sac en papier. De par cette spécificité, le sac en papier kraft se veut une alternative intéressante aux sacs plastiques traditionnels.

Fabriqué à base de pâte à papier, issue de forêts gérées durablement, le sac en papier kraft est donc écologique. Il est en outre recyclable et biodégradable, ces critères qui répondent aux préoccupations environnementales de nombre de clients aujourd’hui.

Peu coûteux, le sac en papier kraft présente aussi l’avantage d’être personnalisable à l’envi et donc de véhiculer plutôt une image positive.
Son seul inconvénient réside dans sa faible résistance à l’humidité.

II – Le sac biodégradable et compostable

Depuis janvier 2017, seuls les sacs biodégradables et compostables, en compostage domestique, et fabriqués à partir de 30 % de matières végétales biosourcées, sont autorisés. Depuis le 1er janvier 2018, ce sont 40 % de matières végétales biosourcées qui entrent dans leur composition. Et, en 2025, on atteindra le taux de 60 % minimum. En général, ces sacs sont fabriqués à base d’amidon de pomme de terre ou de maïs.

Logiquement, un sac dégradable et compostable doit se désagréger au bout d’une année que ce soit dans un système de compostage industrielle, collectif ou individuel. Et ce dans des conditions de chaleur et d’humidité, via des micro-organismes tels que les bactéries ou les champignons. Dans les faits, le compost domestique n’est pas suffisamment chaud pour désagréger le sac.
Le principal inconvénient de ces sacs biodégradables et compostables réside dans leur prix, plus élevé. De plus, ils sont difficilement utilisables plusieurs fois et destinés à un usage unique.

III – Le sac réutilisable en plastique

Plus épais qu’un sac biodégradable et compostable, le sac plastique réutilisable a une épaisseur de 50 microns et plus. Il est donc plus durable dans le temps, particulièrement solide, et pas destiné à un usage unique.
Pour ces différentes raisons, le sac réutilisable en plastique a une visée publicitaire personnalisée. Il est économique mais ne sera pas écologique.

Découvrez notre gamme d’emballages pour fruits et légumes